Etre passionné... Mais à quel prix?..

Publié le par Marinou Bichette

Etre passionné... Mais à quel prix?..

Nous avons choisi des voies, Papa Spaghetti et moi, un peu compliquées. Je crois qu'il n'y a pas de métiers mieux que d'autres, ni plus valorisant que d'autres. Chacun apprend à s'épanouir dans son domaine. L'essentiel réside dans le fait que lorsque vous mettez un pied hors du lit, vous n'appréhendez pas la journée qui va venir. Le soir, lorsque vous regardez votre montre, vous vous surprenez de voir l'heure qu'il est. Etre passionné, c'est avoir cette sensation d'être utile (et parfois d'être indispensable), ce sentiment d'avoir des ailes qui vous poussent dans le dos lorsqu'on vous récompense ou que l'on vous congratule pour le travail accompli. Lorsque l'on trouve sa voie, chaque métier peut nous procurer ces sensations.

Nous avons choisi de travailler dans un monde difficile, celui de l'hôtellerie restauration. Pour ceux qui n'y auraient jamais mis les pieds, la règle de base est simple: quand vous prenez du bon temps et du plaisir, nous bossons. Nous travaillons dur pour vous rendre heureux, vous faire vivre une expérience hors du commun et notre passion se dessine en voulant toujours en faire plus, en faire mieux. Et l'engouement qui nous anime à vous faire plaisir nous coute parfois très cher. De longues heures en soirée, des journées interminables, des plannings modifiés, des jours de congé qui sautent, des vacances décidées uniquement selon l'activité, des injustices et un manque de communication qui peut nous couter cher...

Et plus le niveau est haut, plus le nombre d'étoiles est grand, plus les exigences sont élevées. Et notre conscience professionnelle, cette folle qui nous habite et ne veut pas nous lâcher, nous invite en permanence à nous surpasser, pour vous rendre heureux.

Mais à rendre les autres heureux, nous nous oublions nous mêmes. Et toi, ma jolie Coquillette tu en paies aujourd'hui les conséquences. Nos moments ensemble sont courts et limités, nous sommes tellement épuisés physiquement et mentalement que nos congés sont aussi moroses que la pluie qui ruisselle sur les vitres de notre nouvelle maison dont les cartons ne se défont pas tout seuls.

Trouver un équilibre entre le travail et la famille, le couple et les objectifs à atteindre, la balance est bien compliquée à établir. Nous cherchons constamment à faire mieux au travail, nous cherchons en permanence les remerciements et la reconnaissance, mais nous oublions trop facilement de simplement nous blottir sur le canapé, l'un contre l'autre et de profiter de l'instant d'être ensemble.

Alors en cette fête du travail, je prendrais le temps de te chanter tout le répertoire Disney s'il le faut, juste pour rattraper le temps perdu cette semaine encore, juste pour dessiner un sourire dans mon coeur de maman, mon coeur de femme trop impliquée au travail et si peu à la maison... Et que ma conscience pro me lâche un peu, juste pour profiter à 200% de ce seul jour de congé...

Etre passionné... Mais à quel prix?..

Publié dans C'est qui ça

Commenter cet article

Papounet 05/05/2015 23:08

Avec l'expérience et la connaissance, l'efficience dans le travail va s'améliorer permettant de libérer un temps de repos indispensable au bon équilibre entre sa vie professionnelle et familiale. Sans ce temps de répit, aucun des 2 versants de sa vie ne s'accomplit pleinement. C'est ce qu'il faut arriver à comprendre, et surtout à faire comprendre. Bisous +++

Cathy 02/05/2015 23:07

Moi je dis bravo....pour arriver à tout concilier et même si il y a des failles, rien n'est jamais parfait. Bisoussss

cachou33 02/05/2015 09:28

A la lecture de ce magnifique reportage, un seul mot me vient : l'amour........
bisous

Pierre 01/05/2015 21:56

c'est beau. j'avais jamais trop pris le temps de lire ton blog mais je suis surpris et ravi. c'est attachant. Je suis sur que tu dois etre une tres bonne maman et je te souhaite beaucoup de bonheur.

Laetitia 01/05/2015 21:55

C est magnifique ma belle <3

maulde 01/05/2015 21:07

C est beau ! Courage ma chérie... Bisous à vous 3